Mon implication communautaire à débuter vers l’âge de 12 ans. À cette époque, j’allais à l’Ouvroir du sous-sol de l’église pour trier du linge, principalement pour tenter un rapprochement avec une jeune fille qui me plaisait beaucoup. Par la suite, vers 15 ans, je suis devenu responsable d’une coopérative alimentaire les fins de semaines. Cette expérience a été mes premières relations comme responsable d’une équipe de bénévoles.

Ayant certain talent en dessin, je me suis impliqué au CEDA, Centre d’Éducation aux Adultes pour faire de la conception visuelle à des fins publicitaires. C’est en ces lieux que j’ai rencontré des gens qui revendiquaient les droits des assistés sociaux, des travailleurs et des familles dans le besoin. Et puis, par désir de m’engager socialement dans ma communauté, j’ai participé à différentes marches et manifestations.

Arrivée à la retraite, j’ai poursuivi ma quête envers différents organismes de Saint-Eustache comme bénévole et membre de conseils d’administrations. Je suis convaincu qu’on peut faire des changements, en donnant au suivant. C’est ça qui est le salaire d’un bénévole ! Voir quelqu’un, quelque part, qui a profité du don de soi, croyez-moi, c’est enrichissant. Après 45 ans de bénévolat, je ne me tanne pas d’être au service des autres.

Quand Chantale Galimi, la présidente du conseil d’administration m’a demandé d’être le porte-parole des célébrations du 15e anniversaire du Théâtre de la Petite Comédie, je me suis dit : « Bon! Elle aussi me confond avec Guy Nadon, le comédien ».

Donc, j’ai demandé à Chantale, pourquoi moi comme porte-parole ? Je ne suis pas du milieu théâtral. Surtout que ma carrière au théâtre se limite à la fabrication des décors et à peindre des similis blocs de béton. Mon bégaiement et ma gêne avaient eu le dessus sur mon désir de faire du théâtre.

lors, quand Chantale me dit : « Viens jouer avec nous, tu es un fan du Théâtre de la Petite Comédie. Tu nous suis constamment. C’est une personne comme toi que nous voulons : un amoureux du théâtre».

Effectivement, je suis un fan fini, un amoureux de ce que fait le Théâtre De La Petite Comédie. J’aime jouer avec eux et me laisse emporter dans leurs scénarios. Je suis certainement la personne qui a assisté le plus souvent au circuit des fresques du Vieux Saint-Eustache! Je vous le dis, si monsieur le curé avait eu un malaise durant une des représentations, j’aurais été capable de prendre la relève.

Je suis flatté de l’offre que le Théâtre De La Petite Comédie me fait, en me proposant d’être leur porte-parole, que j’ai accepté avec grand plaisir.

J’ai accepté parce que j’adhère à leurs valeurs et à leur mission. Pour moi, le TPC, c’est plus que de l’animation de rue, lors des festivals ou des parades. C‘est avant tout un outil formidable de développement personnel, de confiance en soi et de contrôle sur sa peur de parler en public. Avoir eu une école de ce genre dans mon enfance, j’aurais aimé y aller. J’aurais eu beaucoup plus confiance en moi et surtout j’aurais pu surmonter ma gêne. Une gêne qui m’a paralysé pendant trop longtemps.

Si vous avez un cadeau à faire à vos enfants, si vous voulez rendre service à vos ados ou pour vous outiller un brin, offrez-leur l’expérience !!

Pour qu’ils puissent avoir confiance en eux, pour qu’ils puissent être en mesure d’être confortables quand ils s’adressent aux gens, offrez-leur une expérience qui leur permettra de découvrir une facette d’eux, qu’ils ignorent. Ils pourront alors oser suivre des sentiers qui les amèneront plus loin, dans des situations où ils n’auraient jamais osé aller en tant qu’eux-mêmes.

Le Théâtre De La Petite Comédie c’est ça ! Un lieu d’apprentissage où on s’amuse, expérimente, où on se découvre et joue, et cela avec l’aide d’une belle équipe de bénévole fou du théâtre et de ses professeurs passionnés par leur métier de comédien qui ont un désir profond de transmettre leur passion à leurs élèves.

Je dois avouer que le jeu de la scène m’a toujours attiré et m’attire toujours, peut-être un jour, vous aurez l’occasion de me voir jouer sur la scène avec le Théâtre De La Petite Comédie. Qui sait ? Peut-être ça m’amènera sur la grande scène où je pourrai utiliser mon discours du début, quand j’irai chercher mon premier Gémeaux…

En terminant, je vous invite jeunes et moins jeune à venir jouer avec nous au Théâtre de la Petite Comédie.

Comme le fondateur du mouvement scout Baden Powell a dit : « Essayez de quitter ce monde en le laissant un peu meilleur que vous l’avez trouvé. »